dimanche 31 août 2014

Mes ongles se croient déjà en hiver avec Formula X

Que ce soit en matière de rouge à lèvres ou de vernis, je n'ai pas de saison. Je peux appliquer un rouge corail en plein décembre, ou un vernis prune en plein juillet. Je m'en fous. 


Tout simplement parce que je me maquille en fonction de mon humeur, et alors que sur mes lèvres, c'est plutôt la fête à la couleur qui dégouline, sur mes ongles, j'avais envie de noirceur.

Mais comme j'ai le total look noir me semblait trop minimaliste, j'ai voulu ajouter un peu de joie là dedans.
Alors vous allez me dire "parce que pour toi les gommettes bleues sur les ongles c'est synonyme de joie? Eh ben t'es mal barrée.."
Naaan, c'est pas la joie du tout..Mais roooh, vous voyez ce que je veux dire: un peu de pep's sur une base sombre, ça n'a jamais fait de mal à personne (ou comment vous donner une description de ma petite personne en vous parlant de vernis..)



Avant d'aller plus loin je m'excuse..oui, je ne suis pas une pro de l'application de vernis, ça déborde, c'est pas net, et comme je suis une feignasse, je n'ai pas rectifié le tir avant de prendre les photos. Tu trouves que le résultat est dégueulasse? Je ne te contredirai pas, mais que veux tu..c'est ainsi mais c'est comme ça.


Les vernis Formula X, vous le savez peut être, ont débarqué en France chez Sephora cette année. J'avais lorgné dessus de nombreuses fois sur sephora.com (la fille qui a que ça à foutre) alors autant vous dire que lorsque j'ai vu que j'allais bientôt pouvoir m'en enduire les doigts les ongles sans avoir à passer par des méthodes qui sentent l'entourloupe à plein nez (entourloupe que je suis justement en train de tester, marchera? Marchera pas? Verdict bientôt)


Mais il faut savoir que la gamme est énorme. J'ai du mettre une heure à choisir deux vernis.. Ouais, parce que un ne suffisait pas, il me fallait un vernis crème classique, pour me faire une idée des qualités de la bête, et un top coat original, histoire de pas repartir avec une énième couleur que je possède déjà en 15 sous tons différents.
J'ai repensé à ce vernis qui m'avait tapé dans l’œil un jour que je parcourais cet article de Jen de The Polishaholic, et je me suis dit que ça, ça valait la peine de claquer son argent inutilement dans un flacon de futilité en pot.
Mais comme l'association de Jen avec un vernis rose m'emballait plutôt moyennement (pas mon délire du tout, mais alors du tout du tout du tout...même pas sur les orteils!) je me suis dit que ça devait sacrément claquer sur une base bien noire!! Et PAF! Voilà que j'achète un vernis noir, et ça ne m'était pas arrivé depuis huit ans. 

J'ai donc pris mon bon de 20% (comme d'hab) et commandé Dark Matter, de la gamme Les Nouveaux Classiques, et TNT, de la gamme Les Xplosives.

 

Pour cette "manucure" (ouais, vu les finitions plus que douteuses je préfère mettre ça entre guillemets), j'ai appliqué une base, suivie d'une couche de Dark Matter. Oui oui: une seule couche!! C'était parfaitement opaque et pas dégueulasse en une couche! Suffisamment rare pour le préciser!

Une fois Dark Matter sec j'ai appliqué une couche de TNT. Le tout sèche assez rapidement. Jamais assez vite pour moi, mais les ongles redeviennent praticables sans risque assez vite.

Mais comme TNT n'apporte absolument pas de brillance et a un fini plutôt "rugueux" qui fait encore plus un peu "mal fini", j'ai appliqué deux couches d'Insta-Dri de Sally Hansen. Oui, deux couches, parce que TNT me donne l'impression qu'il boit les top coat, ivrogne de vernis. 

Et combien de jours j'ai tenu avec cinq couches de vernis sur les ongles? Deux.
Bon. Je maltraite pas mal mes mains au boulot, et en règle générale, je ne garde jamais une manucure nickel plus de deux jours. Là, seul le majeur de la main gauche s'est retrouvé visiblement endommagé, donc je suis plutôt satisfaite, mais si vous cherchiez un témoignage sur la tenue de ces vernis Formula X, passez votre chemin: je suis un mauvais exemple.

Finalement je trouve que, soleil ou pas, ces couleurs collent très bien avec mon humeur du moment, et j'aime beaucoup l'effet. 
Si demain matin je me réveille empreinte d'une joie excessivement jubilatoire je mettrai une base rose pouffiasse sous TNT. Mais comme ça n'arrive jamais..

Et vous, avez vous déjà testé les vernis Formula X? Que pensez vous du mariage de Dark Matter et TNT?

Vernis Formula X disponibles chez Sephora, Dark Matter 12,90euros, et TNT 14,90euros
Du 30 août jusqu'au 22 septembre, -20% dès deux produits achetés avec le code FRMTGG1

vendredi 29 août 2014

T'ai Chi Masques Herborist - Mais c'est énooorme..!

Il y a des produits, comme ça, dont le poids est proportionnel au prix à la qualité. Le Rouge G de Guerlain, par exemple, ou le T'ai Chi Masque de la marque Herborist.



Avant même de me lancer dans mon descriptif subjectif, voilà ce que nous dit Herborist à son sujet:

Un soin Yin & Yang en 2 étapes: le masque noir nettoie et purifie la peau, puis le masque blanc la nourrit, l’apaise et sublime ainsi le teint.

Découvrez le produit culte de Herborist: un masque aux résultats bluffants, composé de plus de 30 actifs naturels, qui nettoie la peau et la nourrit.

Ce masque, tel le Yin et le Yang, est composé de deux produits en un, complémentaires et indissociables, comme le jour et la nuit, le soleil et la lune,chaud et le froid, pour apporter une expérience toute nouvelle à votre visage.

Le masque noir est Yin. Formulé à partir de nombreux actifs végétaux dont la pivoine rouge, le fusain de bambou et le ginkgo biloba, il débarrasse la peau de toutes ses impuretés - cellules mortes, résidus de maquillage, excès de sébum. Sans grain, il purifie en douceur, sans agresser l'épiderme. Vous découvrez une peau parfaitement nette.

Le masque blanc est Yang. Comme une caresse, il nourrit et apaise votre peau. Grâce à une dizaine d'actifs végétaux dont la pivoine blanche, la peau est douce et retrouve tout son éclat. Précautions d'emploi: Eviter le contour des yeux. Ne pas utiliser sur peau réactive.



Laissez moi vous raconter mon histoire avec ce masque.
 La première fois que je l'ai testé, c'est parce qu'on m'avait donné un petit kit/test/échantillon chez Sephora (2x30ml). J'avais pu me faire une idée.
Un ou deux ans plus tard, je reçois le même kit dans une Birchbox. Deuxième opportunité pour me faire une idée. Et autant vous le dire tout de suite, avec 30ml y'a de quoi faire!!!



La première fois que je m'en suis servie, je trouvais ce système assez contraignant, pour ne pas dire super chiant: deux masques, deux fois plus de temps à y consacrer, deux fois plus de rinçage à faire (et ce n'est pas une partie de plaisir!)

Cependant, j'ai été séduite dès la première application. Le masque noir effectue une exfoliation presque imperceptible, et ça, ma peau, elle adore.



Et pour celles et ceux qui, en période de flemme, pensaient se servir du masque noir un jour, et du masque blanc quatre jours après, je vous le déconseille: je pense qu'ils sont complémentaires, et de ce fait, indissociables. 

En même temps, si Herborist les a mis ensemble, c'est peut être aussi un peu pour ça hein, je n'invente rien! Mais comme j'ai fait ma feignasse une fois, et que je les ai appliqués séparément, à deux jours d'intervalle, je peux le dire: ne faites pas ça. L'effet n'a rien a voir, ça ne donne assurément pas autant de résultats que lorsqu'on les applique l'un après l'autre. Rien à voir.



Ma peau est très sensible et réactive: ajoutez à ça une bonne rosacée et de l'acné hormonale, et vous obtenez un des trucs les plus difficiles à gérer et à entretenir.

Mais ce masque là fait des merveilles sur ma peau. Certes je ressors toujours toute rouge après le rinçage du masque noir, mais ce n'est pas parce que ma peau a été agressée, c'est comme si elle avait été gommée et chauffée en même temps, mais sans s'en rendre compte, ou très peu. Les échauffements sont ensuite immédiatement apaisés avec le masque blanc, qui en plus de ça apporte une vraie luminosité au teint.
C'est fastidieux, mais ça en vaut la peine.
Peau plus lisse, plus douce, teint radieux, autant de résultats qui m'ont fait faire la grimace quand je me suis rendue compte que mes dernières miniatures allaient bientôt passer entre mes ciseaux pour m'offrir un dernier ravalement de façade..

Je suis allée sur le site de Sephora, et j'ai sacrément pleuré devant le prix.. 49 euros le double masque de 290g!! Ca fait foutrement cher le yin et le yang en pot moi j'vous l'dis!!
Maaais c'était sans compter sur Birchbox et leur fabuleux système de points qui vous permettent de..de quoi?! Et ben de commander un masque à 50 boules!! Voilà!! Par ici le masque gratos!! Eeeeh ouais!!

Bon, le contenu, je le connaissais déjà. Mais le contenant. Je n'ai JAMAIS vu de pot de soin aussi gros que ça. C'est ENORME.
Lorsque j'ai ouvert mon colis Birchbox j'ai cru que j'allais m'étouffer. Ce truc est gigantesque. Alors au début on se dit "pfff ouaaaais genre!! Mais plus gros encore!!!" et puis après on se dit qu'il a quand même de la gueule. C'est pour ça que j'ai voulu le prendre en photo sous toutes les coutures: je n'ai jamais autant aimé regarder et tripoter un soin visage.

Le pot qui contient le produit est lui même contenu dans une sorte d'écrin en plastique vert d'eau, c'est tellement..je n'ai pas de mots (putain la fille qui est limite à s'évanouir devant un pot de masque. Complètement tarée) Celui là, je le vide, je le jette pas. Il peut traîner dans un coin je m'en fous, je le garde!
Pour info, le pot, sans son emballage carton, pèse 668 grammes. Vous comprenez pourquoi je trouve ses qualités proportionnelles à son poids?! ;)

Et vous, avez vous déjà testé ce produit? Possédez vous des produits aussi énoooormes que ce masque?

T'ai Chi Masques, 49.90 sur sephora .fr ou 49 euros sur l'eshop de Birchbox (en ce moment à -30%!!)

mercredi 27 août 2014

Color Elixir de Maybelline - Alluring Coral - Bien plus qu'un gloss..

 Si vous avez vu mon précédent article concernant les fameux Color Elixir de Maybelline, vous savez que j'en possède cinq (et même si vous n'aviez pas lu cet article, on les voit en arrière plan...sans déconner!?! j'vous apprends un truc là!), et ce deuxième test ne fait que confirmer mon envie d'aller en acheter un sixième..
 Si Rose Redefined m'avait surprise avec son manque de pigmentation et son effet tout en transparence et en jutosité, autant vous le dire tout de suite, Alluring Coral ne joue pas du tout sur le même terrain.



On se trouve ici face à un..ben à un corail. Heureusement que je vous le dis, avec un nom pareil vous n'auriez jamais pu le deviner!! 
Je pense qu'il s'agit de la pire couleur à photographier. Tantôt orange, tantôt rose, selon la lumière, on se retrouve avec deux rouges à lèvres pour le prix d'un.


Evidemment, en dehors de la couleur, il est identique à tous les autres Color Elixir de la gamme.

- packaging en trompe l'oeil qui rappelle fortement les Dior Addict Fluid Stick. En plus cheap? Oh, surement, mais je m'en fous, je les trouve tout à fait mignons comme ils sont!!

- il s'agit bien de plastique coloré à l'intérieur du contenant transparent, il ne nous offre donc pas de vue directe sur le réservoir et le niveau de produit qu'il reste.

- l'embout applicateur que je pensais astucieux m'a posé plus de problèmes cette fois ci, mais j'y reviendrai plus bas.



Avant de tester cette couleur là, j'ai espéré qu'elle ne soit pas aussi discrète que le Rose Redefined. Et PAF!! Rien à voir: pigmenté, jouant plus sur l'opacité que sur la transparence. Là ça commence à devenir sérieux, et j'aime ça.

Jusqu'à ce que je déchante légèrement devant l'application..
Ce qui n'avait été qu'une légère contrariété avec le Rose Redefined s'avère être ici bien plus problématique: je vous rappelle que le produit est relativement épais et collant, et accompagné de 10 fois plus de pigmentation, il a fallu que je m'y reprenne à trois fois avec cet applicateur bourré de produit en son cœur avant d'obtenir un résultat homogène, ce qui implique inévitablement de mettre trop de matière. 
Eh fait chier tiens..je la sentais mal cette affaire.


En haut: lumière artificielle, en bas: en plein soleil. Si si c'est le même!!

Ça a tendance à se loger dans les plis, dans les ridules, et ça fait limite dégeulasse, mais attendez..soyez un peu patientes, et laissez le temps à vos lèvres de s'imprégner de ce joyeux bordel, et vous verrez..
Ca devient joli. Point barre. Avec un peu moins de matière le rendu aurait pu être parfait, il faut juste que j'apprenne à dompter un peu cette vilaine bête.

La tenue? Aaah ben comme j'en ai trop mis, ça a commencé à baver assez vite, mais j'ai rectifié le tir, et après, c'est parti pour quelques heures de couleur! 
La brillance s'estompe d'elle même au bout d'un moment, mais pas aussi rapidement que pour le Rose Redefined.
Et une fois que la brillance s'est fait la malle, la couleur aussi, inévitablement, mais là où j'avais cherché le rose partout lors de mon 1er test, avec Alluring Coral, attendez vous à ce que vos lèvres gardent une belle empreinte colorée! Peut être pas autant qu'avec un Vernis à Lèvres YSL bien foncé, mais tout de même!!


A gauche: en plein soleil, à droite: lumière artificielle.



Conclusion? J'aime, et j'en veux encore.
Je pensais peut être faire un article regroupant les quatre trois autres références qu'il me reste à vous montrer, mais je me rends compte que suivant la couleur le rendu n'est pas du tout le même, alors attendez vous à me voir dégainer les mêmes photos plusieurs fois dans les jours à venir! (moi ça me plaît comme ça, pas original pour un sous mais efficace je trouve ^^)

Et vous, les avez vous testés? Je vous rappelle que dans une certaine grande surface commençant par "G" et terminant par "antcasino" on peut les trouver à 5,34 euros pendant deux semaines! Pas cher pour un gloss amélioré!

mardi 26 août 2014

Color Elixir de Maybelline - Rose Redefined - Qu'est ce que ça vaut?

Je les attendais ceux là..je les attendais, et celui ci en particulier, le Rose Redefined. 
Puis ils sont sortis, et Géant Casino a encore frappé: -40% de remise immédiate. Quelle ne fut pas ma joie lorsque je trouvai le fameux Rose Redefined sur le présentoir! Et quelle ne fut pas la surprise de la caissière lorsque j'en posai cinq différents sur le tapis! (fallait bien que quelqu'un me fasse comprendre que j'avais un peu abusé)

Oui. J'ai cédé à l'appel de la mega promo hyper intéressante, faible consommatrice que je suis. Ça me perdra un jour.(surtout que je viens de réaliser que je n'ai pas pris toutes les couleurs disponibles, il y en avait une sixième...vous voyez où je veux en venir là hein?! Quelle tristesse..)



J'ai tout de même naturellement commencé mes tests avec le Rose Redefined. Et en commençant à tripoter ce joli petit tube je me suis rendue compte qu'il n'est pas exactement comme je l'avais imaginé.

Tout d'abord, le packaging. S'il vous rappelle les Dior Addict Fluid Stick, vous ne vous êtes pas trompées, il s'agit bien du même principe: un baton de rouge en trompe l'oeil dans un tube transparent. Je ne possède par la version luxe, mais celle ci me permet de confirmer que j'adore l'idée. 
Par contre, là où je m'étais trompée, c'est que je pensais qu'il s'agissait du "réservoir" de couleur qui apparaissait, mais pas du tout. Enfin si, mais il s'agit d'un plastique coloré, évoquant la couleur contenue (beaucoup moins pigmentée et flashy selon les teintes). Impossible donc de se rendre compte du niveau de votre Color Elixir. Tant pis! 



L'applicateur semble au premier abord tout ce qu'il y a de plus classique, pour ne pas dire basique, mais en réalité il est légèrement creux au milieu, pour retenir plus de matière. Très bien pensé.

C'est ce que je me disais avant de passer à ma première application. 
Car je trouve le produit très pâteux. La texture est épaisse, collante, pas agréable. Une seule couche ne suffira certainement pas à obtenir un résultat homogène. 
Cependant, après avoir travaillé ça correctement, une fois que la matière s'est bien accrochée aux lèvres, la sensation est très agréable. Niveau confort, c'est exactement la même chose que les Vernis à Lèvres Yves Saint Laurent. On sent qu'il y a quelque chose, mais ça ne colle plus (et avec cette texture c’était pas gagné..). C'est difficile à décrire, c'est comme "humide" mais ça reste en place. J'adore. (ceci dit, une fois que la brillance disparait, ça devient tout de suite un peu collant, mais rien d'insurmontable!)




Place à l'odeur: pas que ça soit d'une importance capitale pour moi (tant que mon rouge à lèvres ne sent pas les anchois, moi ça me va), mais je n'avais jamais possédé de rouge à lèvres qui sente..la vanille/monoï/tiaré, je ne sais pas, je vous le répète, décrire une odeur est aussi facile pour moi que de me curer les nez avec les coudes, mais ça sent l'été, voilà, et c'est assez inhabituel!! 




Passons à la couleur: je ne vais pas vous mentir, je m'attendais à quelque chose de foutrement plus foncé et pigmenté!! Finalement, c'est un joli rose tendre, très discret. Teinte que je possédais déjà en gloss (vieux gloss de box beauté que je ne porte jamais), mais avec la promesse d'une couleur intense j'ai envie de dire "Gemey bien foutu de ta gueule!" (oui je sais que c'est incorrect mais bon..)


La tenue maintenant..
Bon, soyons honnêtes, ça transfère, ça se barre si vous buvez ou mangez, ou si vous embrassez goulument votre chéri(e), et dire que ça laisse les lèvres colorées, vu la transparence du truc serait un peu exagéré. Mais une fois la brillance disparue (plus rapidement qu'avec un Vernis à Lèvres YSL) les lèvres restent tout de même un peu roses. J'attends de voir ce que les autres couleurs vont donner (j'ai beaucoup plus flashy que ça en stock!!)
Mais si vous ne faites rien ça tient plutôt bien!! Mieux qu'un gloss, pas aussi bien qu'un rouge à lèvres, mais pas pire que certains spécimens des deux catégories que je viens d'énoncer. Pour 5,34 euros, je me dis que c'est plutôt pas mal du tout, surtout avec un packaging aussi sympa. Parce que sérieusement, le rayon maquillage du supermarché nous fait rarement rêver avec ses tubes aussi jolis à regarder qu'à tripoter, et sur ce coup là, Maybelline a fait un beau travail.

En conclusion je dirais, pour cette couleur en tout cas, qu'il s'agit d'un bon essentiel de sac à main! Idéal avec un maquillage des yeux soutenu. Mais s'il avait été aussi pigmenté que je l'avais naïvement supposé, ça n'aurait pas été plus mal!!

Et vous, avez vous déjà testé ces Color Elixir? Avez vous prévu d'en acquérir un ou deux? Ou cinq..ou six..(je dis ça parce que dès que j'ai un moment je file acheter la couleur que j'ai honteusement laissée sur le présentoir..allez, 5 euros quoi!!!)

dimanche 24 août 2014

Caroussel Gloss Candy Apple, ou le péché par Lime Crime.

Si je vous disais que j'ai acheté ça parce que je le trouvais...gourmand, vous pourriez vous dire "des excuses d'achat compulsif j'en ai déjà vu de meilleures! Petite joueuse va!"

Et pourtant. Pourtant c'est vrai. C'est en parcourant le blog de Viola de Killer Colours que je suis tombée sur ça: un gloss de la marque Lime Crime, que j'ai trouvé aussi mignon qu'excitant. Non mais je vous parle d'un gloss là, pas de Ragnar Lothbrok (ouais les physiques de "jeune premier" très peu pour moi, je les aime virils avec plus de cheveux que moi. Mais je m'égare...)



Le packaging régressif au possible me fait dire "haaaaaaaan mais c'est trop beaaauu!!" avant de me calmer et de retrouver une attitude mature en me rappelant que je n'aime pas le gloss. Non. Je n'aime pas ça. Enfin, il y a toujours des exceptions qui font que même si on n'aime pas ça on en achète, mais ça, ça tient de l'éternel paradoxe qui touche toutes les beauty addicts.

Et puis une fois l'extase provoquée par le packaging soulagée,  j'admire le résultat sur les lèvres parfaites de Viola et là, c'est la fin, je me suis sentie condamnée à acheter ce truc. C'était inévitable.



Pourtant je le savais, je le savais que je n'allais probablement pas le mettre plus d'une ou deux fois dans l'année qui allait suivre, mais peu importe, il me le fallait, il m'obsédait, et je l'ai acheté avant de le voir disparaître des stocks internationaux disponibles sur le net. Folle furieuse.

Puis je l'ai reçu, et j'ai su que j'avais eu raison quand à l'utilisation plus que raisonnée que j'allais en faire: c'est quand même bourré de grosses paillettes ce machin!!!! Alors oui il est aussi agréable à tripoter qu'à regarder (aaah j'aimerais pouvoir dire ça de Ragnar Lothbrok.. Hum...) mais à porter au quotidien, même si maintenant j'ose toutes les couleurs, les paillettes, ça a carrément freiné mes ardeurs.

Mais il faut se rendre à l'évidence, ce sont elles qui apportent le côté "brillance gourmande" à ce gloss qui porte si bien son nom: Candy Apple. C'est ça. Quand on voit le rendu sur les lèvres on pense à cette grosse chose pas pratique à bouffer qu'on achète quand même parce que ça représente l'ultime tentation et qu'on est trop faibles pour y résister. Là, je vous ai tout résumé: Candy Apple ou le péché par Lime Crime.



Malgré mes réticences à appliquer de la grosse paillette qui claque sur mes lèvres, je l'ai porté quelques fois, mais pas sans me montrer très prudente: une fois la couleur assumée, il faut gérer les gros défauts du produit en lui même.
L'application est assez laborieuse, il faut s'y reprendre à plusieurs fois, la faute à ce "pinceau" absolument pas précis et prélevant la matière d'une manière assez douteuse. Une fois cette étape franchie, il faut s'attendre à ce que ça parte en couille assez rapidement: vu qu'il faut en mettre beaucoup pour arriver à un résultat uniforme et somptueux (bah oui quand même) ça bave dans les ridules, dans les commissures, et sur les dents... Je vous laisse admirer le carnage grâce à ces photos qui parlent d'elles mêmes..

Malgré tout, si on arrive à en appliquer un peu moins et qu'on surveille l'état de dégradation toutes les 10 minutes, on peut se rendre compte qu'en s'estompant au fil des heures, il laisse les lèvres joliment teintées! (avec quelques paillettes mais pas tant que ça vu que les autres on les a bouffées..)


Aujourd'hui je ne regrette absolument pas de l'avoir acheté parce que c'est un...joli gadget. J'allais dire "bel objet" mais c'est un qualificatif que je préfère réserver aux produits "de luxe". 
J'adore le voir trôner au milieu de mes autres rouges à lèvres, à attendre de me tenter assez pour que je l'attrape, le retourne dans tous les sens avant de lui murmurer "mhhmm c'est vrai que tu es joli toi mon coquin" et de l'appliquer juste pour le plaisir.

Et vous, connaissiez vous ce gloss? Avez vous déjà craqué pour un produit juste parce qu'il vous titillait?







vendredi 22 août 2014

Je fais une fixation sur la Phyto Laque Soie: la laque végétale par Phyto.

Depuis que je me suis rendue compte que mes cheveux se faisaient la malle, j'ai décidé de faire un petit peu plus attention à ce qui compose ma routine cheveux. Mais la feignasse que je suis n'a pas envie de se casser le cul à passer au 100% naturel. Faire la popote j'adore, et on me paye même pour ça, mais alors cuisiner mes propres produits de beauté, pour l'instant, non merci. 

Voilà pourquoi je commence sérieusement à zieuter vers les marques de parapharmacie spécialisées dans le domaine capillaire et comment je me suis retrouvée attirée par la marque Phyto, que je n'avais jamais croisé autre part que dans la salle de bain de ma grand mère il y a de nombreuses années. 



Phyto s'occupe de nos cheveux depuis plus de quarante ans, et oriente ses recherches de manière à proposer des produits ne nuisant ni à nos cheveux ni à la planète, et contenant un maximum de composants naturels.

Je cherchais un produit fixant si possible naturel, éventuellement bio, et sur i-Herb, je n'ai pas réussi à me décider. Mais quand j'ai vu que le pionnier du soin des cheveux par les plantes proposait une laque végétale, j'ai senti que j'étais arrivée au bout de mes recherches. 

Vous allez me dire, mais pourquoi se foutre une putain de laque sur les cheveux quand, connaissant ta détresse capillaire, il faudrait justement les laisser respirer le minoxidil au maximum. Tout simplement parce que je me retrouve avec plein de petites mèches autour de mon visage, et quand je travaille, ça vole, ça me chatouille, ça se colle à la sueur, ça me gonfle. Tout simplement. J'avais besoin de mettre un peu de discipline dans ce joyeux bordel, et autant vous dire tout de suite que le serre tête à dents c’était pas envisageable..



Voilà ce que nous dit la marque à son sujet:

Fixation naturelle. Une laque à la fibroïne de soie toute douce pour les cheveux sensibilisés. Sans gaz propulseur.

Une laque pour contrôler et discipliner naturellement les cheveux sensibilisés sans coller ni cartonner. 

La fibroïne de soie nourrit et protège la tige capillaire et apporte au cheveu un résultat doux et soyeux.

Sa texture ultra fine permet un remodelage rapide de la coiffure.


Moi je vois ça, je me dis qu'il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas, et j'achète.


Il s'agit d'un flacon en plastique rouge, transparent, d'une contenance de 100ml. Au premier abord je me suis dit que c'était sacrément peu, puis je me suis rappelée qu'il ne contenait pas de gaz propulseur contrairement à toutes les laques du commerce, alors ça pouvait durer relativement longtemps.




Si vous connaissez la laque Elnett, vous savez que ça sent la mamie à plein nez (ceci dit moi ça ne me déplaît pas), mais alors cette phyto laque, elle pue...c'est un mélange d'alcool et de "mémé se fixe les bigoudis". Ça pue quoi.

Mais on s'y fait, et on finit par ne plus y faire attention vu que c'est efficace. 
Oui, ça y est, on y  vient: ceci est une très bonne laque.

Il est conseillé (mais comme avec toutes les laques en même temps hein!) de la vaporiser à environ 15/20cm de ses cheveux. Bon, la première fois, voulant une fixation d'enfer ne sachant pas compter mes centimètres, j'ai vaporisé ça trop près, et vu qu'il s'agit d'un produit sans gaz, ça m'a fait une belle tâche de cheveux mouillés qui s'est finie en mèche mega cartonnée. On ne m'y reprendra pas.

Alors ça c'est typiquement le genre de photo qui ne sert à rien, mais j'étais tellement fière de réussir à capturer le moment ou la laque s'échappe que je me suis sentie obligée de la mettre (oh la neuneu..)

Je vous interdis de me dire qu'il faudrait sérieusement songer à tailler la haie. J'en ai pas envie. :D

Une fois la distance de sécurité maîtrisée, on peut joyeusement se vaporiser cette légère brume sur la tête.
Le résultat est naturel, pas cartonné, pas sec, pas agressif, et tient des heures. Mes saloperies de petites mèches faisaient moins les malines, moi j'vous l'dis!
En cas d'erreur, ou de centimètres mal comptés, on peut brosser, et ça s’élimine sans problème, sans avoir l'impression de s'arracher les cheveux (et ça, pour moi, c'est important, j'en perds déjà assez comme ça, merci.)

Enfin, le fini n'est pas hyper brillant, mais il n'est pas terne, et laisse les cheveux naturellement..soyeux, et doux. Peut être est ce du à ces fameuses fibroïnes de soie? Je ne le saurai certainement jamais. Mais ce que je sais, c'est que je ne suis pas prête de racheter une autre laque (à moins de tomber sur mieux et en version bio) parce que celle là me satisfait pleinement, à tel point que je commencerais presque à aimer son odeur!!

Et vous, avez vous testé cette laque? En auriez vous d'autres de naturelles (et éventuellement bio) à me conseiller?

 Phyto laque Soie - laque végétale à la fibroïne de soie - à partir de 7,95 euros en parapharmacie et parapharmacie en ligne.

ps: non, le titre ne contenait aucun jeu de mot pourri je vous assure..arrêtez de vous foutre de ma gueule :D

mercredi 20 août 2014

Sérum de Teint Youth Liberator Yves Saint Laurent: oui il est cher, maaaais....

Il y a les filles branchées par le fond de teint, et les autres. Moi je fais partie des autres. Je fais un peu la gueule dès qu'il s'agit de fond de teint liquide. Et c'est une accro aux fonds de teint poudre qui vous le dit. 
Tous ceux que j'ai pu tester m'ont donné des boutons. Voilà, fin de l'histoire.

Jusqu'à ce que je me rende compte qu'avec mes petits désagréments cutanés, de temps en temps, j'avais vraiment besoin d'unifier un peu plus, tout en apportant de la couvrance, mais sans me retrouver la gueule emplâtrée: je préfère que les imperfections se voient toujours plutôt que de me retrouver avec un masque sur la tronche.


Maaaais c'est qu'elle est difficile en plus! Eh ouais, moi, j'ai du mal à me mettre un truc liquide sur le visage s'il n'est pas "bénéfique". 
Du coup, quand j'ai vu qu'Yves Saint Laurent sortait un fond de teint/soin, et que nombreux étaient les avis élogieux, je lui ai dit "toi, tu vas vite venir poser ton joli petit cul en verre à côté de ma poudre Clinique"

Alors vous allez me dire "mais c'est de la poudre aux yeux ce soit disant soin dans le fond de teint! C'est un attrape couillon!!" Peut être, mais moi, psychologiquement, ça a réussi à me convaincre de franchir à nouveau le pas, et de me mettre du fond de teint liquide  (ce qui n'était pas arrivé depuis...pfffiouuuu!! Je vous en parlerais dans mon prochain article sur mon histoire avec le maquillage)


Voilà ce que nous dit la marque à son sujet:


  • Quand la couleur rencontre la science.
  • Yves Saint Laurent éclaire le teint d'une nouvelle jeunesse. Le premier fond de teint anti-âge enrichi en Glycanactif™. Pour un éclat du teint immédiat et une peau visiblement plus lisse et revitalisée.

  • Le Sérum de Teint Youth Liberator possède un agent tenseur et hydrate la peau pendant 24h. Sa formule SPF 20 enrichie en vitamine E antioxydante, aide à préserver la peau du vieillissement photo-induit.
    Fruit de son expertise unique de la couleur, Yves Saint Laurent crée le Colour Tune-Up Complex, une association de pigments qui corrige la colométrie du teint.
    Le Sérum de Teint Youth Liberator masque les imperfections et booste immédiatement l'éclat de la peau.

De belles promesses, non?!


Alors bien évidemment, je suis allée chez Sephora, avec mon bon de 20%. Non parce que vous avez vu le prix de ce truc? C'est obscène..

60 euros.
Pour un fond de teint.
Oui madame.

 
B30
Et ben tant pis, depuis le temps que j'en ai pas acheté (excuse à la con) je peux me le permettre! Puis j'ai été fidèle au stylo Touche-éclat de nombreuses années, alors ce Youth Liberator, je le sentais bien.
Evidemment, chez Sephora, la teinte la plus claire est B30. Je l'ai testé, et même s'il me semblait un peu jaune, je suis repartie avec.

Il ne jure pas avec ma carnation, mais me donne un peut trop bonne mine à mon goût. Ce n'est pas totalement adapté je dirais..


B10
 Et comme en France la teinte la plus claire est B30, même sur le site d'Yves Saint Laurent, mais que je savais que B10 et B20 étaient disponibles, je suis allée sur feelunique pour trouver mon bonheur. Le B10. Et alors là, le prix...grâce à 20% supplémentaire je crois que je l'avais payé quelque chose comme 35 euros.. Ca reste cher, c'est sûr, mais comparé aux 60 euros de Sephora, y'a pas photo.

Mais vous vous dites: "si elle l'a acheté en deux teintes, c'est qu'il est bien alors?!" (ou alors elle est vraiment pas très fut fut)

Je le trouve génial. J'aime le fait qu'il soit modulable. Que je veuille simplement unifier et donner plus d'éclat ou camoufler plus franchement certaines éruptions disgracieuses, il s'adapte parfaitement à ma peau. Et dans les deux cas, j'ai meilleure mine, mon teint est plus radieux. Je ne saurais pas vous dire si le côté soin à eu un effet quelconque car je ne l'applique que très occasionnellement, privilégiant encore mon fond de teint poudre. Mais lorsque je l'applique, je lui fais confiance pour plusieurs heures: il "vieillis" bien sur la peau, ne migre pas en plaques. Et, comble du bonheur: il ne me donne pas de boutons!!
Alors bien sûr, il a un fini plutôt brillant mais un petit voile de poudre de finition et hop, on en parle plus! Pour ma part, je l'utilise combiné à la poudre HD compacte de make up for ever, et je m'offre une peau presque de rêve pour la journée. 


En haut: B10, en bas: B30


Ma peau très claire se marie parfaitement avec le B10, mais avec un peu plus de soleil, le B30 fait l'affaire, et pour les jours ou je sais pas trop vers lequel me tourner, je mélange les deux! 
C'est une routine fond de teint qui revient cher, mais franchement, avec ces deux flacons, j'en ai pour une éternité, il en faut assez peu pour unifier son teint efficacement. 
Je l'ai appliqué au pinceau (buffing brush RT) et au beauty blender, et je préfère nettement le rendu obtenu avec le BB, comme si ces deux là étaient faits pour s'entendre avec moi.

Autre détail qui n'a certes, aucune importance, mais qui me ravit à chaque fois que je l'applique: il sent tellement bon..je ne saurais vous décrire son odeur, mais ouais, une odeur de fond de teint de luxe. Et j'ai envie de dire, qu'il sente bon, à ce prix là, c'est pas du luxe!! (mouahaha...) Puis le packaging, tellement chic: ce genre de flacon en verre moi ça me met dans tous mes états.

Et vous, avez vous déjà testé ce fond de teint? Avez vous déjà dépensé une somme indécente dans un produit pour le teint qui vous vendait du rêve?

Youth Liberator Sérum de Teint - Yves Saint Laurent, 60,20 euros chez Sephora  ou 46,80 sur feelunique

lundi 18 août 2014

[ Le Maquillage et moi ] Chapitre I: Le rouge à lèvres

Quand j'ai débuté ce blog, je savais qu'un jour j'allais vous raconter mon histoire avec le maquillage. Les débuts plus ou moins chaotiques, les premières fois, les essais ratés, les habitudes, bonnes ou mauvaises, et les vieux favoris qu'on ne jette pas même si on devrait.. 



Je développerai tout ça dans plusieurs articles, et pour commencer, je vais aborder un sujet qui aujourd'hui me semble essentiel, mais qui était loin de l'être il y a encore peu de temps. 
Parce que oui, le rouge à lèvres et moi, on est potes que depuis...deux ans. J'en ai 29, c'est vous dire si je ne suis pas précoce en la matière!! 

Je n'ai jamais osé de grosses extravagances en matière de maquillage, et mes faux pas sont essentiellement dus à un manque de maîtrise et de connaissance. Vous allez vous dire "ouaaais genre la meuf elle a jamais mis de crayon marron autour d'un rouge à lèvres nude et frosty quand elle avait 16 ans?!!" Non, jamais.

Quand j'ai commencé à me maquiller, c'était très discret. J'avais peur que ça ne se voit trop, j'avais peur qu'on dise "baaah t'as mis du maquillage!!!" Je n'assumais pas, mais j'en mettais un peu parce que je me trouvais plus jolie avec. Ça, c'était pour les yeux uniquement. Les lèvres...grands dieux surtout pas!!! Pourtant je me rappelle d'une fille de ma classe au lycée, qui avait une bouche à ne pas tomber enceinte de très belles lèvres et qui osait le rouge à lèvres, voyant, et coloré. Je trouvais ça intimidant, elle avait l'air tellement femme grâce à ça.



La première fois que j'ai osé mettre quelque chose d'autre que du baume à lèvres (et encore, s'il me faisait briller les lèvres j'en enlevais au doigt. Quand je vous dis que je n'osais rien, c'est rien!!), il s'agissait d'un rouge à lèvres Estée Lauder que j'avais eu gratuitement après avoir acheté un de mes premiers flacons d'Advanced Night Repair (ben ouais, comme si j'allais acheter un rouge à lèvres...mouaaaahahaha).
 Un rouge Pure color, Rose Tea, un nude rosé, très discret. mais vous me croirez ou pas, même ça c'était trop voyant. Si on pouvait voir que j'avais mis quelque chose sur mes lèvres je n'aimais pas. J'avais l'impression qu'on ne regarderait que ça, et pas parce que c'était joli.
Pas chiante la fille!!








Un peu après cette tentative pas assumée du rouge à lèvres nude, j'ai voulu tenter quelque chose de légèrement teinté. Je cherchais quelque chose qui se rapprochait du "framboise". Pas rose, le rose c'est trop rose (comprenez Barbie pouffiasse). Pas rouge, le rouge c'est trop rouge (comprenez femme assumée, et autant vous dire que j'en étais pas encore là, mais alors paaas du tout)
Framboise ça me paraissait être un bon compromis.

Je suis tombée sur ce baume à lèvres teinté de la marque Burt's Bees, en teinte Rhubarb. Et évidemment, en commandant sur le net, y'avait combien de chances pour que ça sente le mauvais plan à 10km?! BIM!! Je vous le donne en mille: beaucoup trop pigmenté ce truc!!! Bon, sur la photo on dirait pas, mais il est plus proche du rouge à lèvres bien rose framboise que du labello rosé, si vous voyez ce que je veux dire. Je l'ai tamponné sur mes lèvres de temps en temps, mais pas trop hein, faudrait pas que ça puisse se voir..



Un jour, profitant d'une carte cadeau chez Boots, je me suis offert un mascara Lancôme, et si je prenais un vernis avec, j'avais droit à une pochette cadeau contenant une multitude de miniatures, et parmi elles...un rouge à lèvres. (Non, toujours pas prête à mettre un centime là dedans, mes premiers ont tous été gratuits)
J'étais presque ravie, jusqu'à ce que je l'ouvre. OH. PUTAIN. Un rose hybride Barbie/irisé/frosty. Une horreur. (aujourd'hui encore celui là je ne l'aime pas, c'est pour dire). Le color Fever 312 a été un échec dans ma tentative de colorer mes lèvres. Je l'ai essayé, et je demandais "ça se voit pas trop? C'est pas trop rose?" (après l'avoir appliqué en tamponnant et l'avoir grassement estompé..)

Je commençais à croire que j'allais devoir abandonner. Les yeux, ok. Le teint, ok. Les lèvres: non mais alors t'y penses même pas ma vieille! Laisses tomber, c'est pas pour toi, allez retournes jouer avec ta Naked 2 va!!


Puis je me suis offert ma première palette de fards à paupières de luxe: une Dior (mais on en reparlera bientôt), et alors que je me sentais comme pestiférée dès que j'osais ne serait-ce que jeter un oeil aux stands Chanel, Dior ou Lancôme dans mon Sephora, après avoir acheté cette palette, je me suis sentie comme munie d'un pass VIP (non mais sérieusement, dans le genre couillonne c'est pas mal ça!) et je suis allée tremper mes doigts dans le luxe jusqu'à tomber sur lui: mon premier vrai rouge à lèvres.



Le Color Fever Mat de Lancôme en teinte 151: un rouge flamboyant, sorti en 2009 il me semble.
Vous allez me dire "Non mais tu te fous ma gueule là? Tu passes du baume teinté à CA?!"

J'ai flashé dessus: le coup de foudre, ni plus ni moins. Ca ne m'était encore jamais arrivé pour un rouge à lèvres. Je l'ai embarqué, et je l'ai traité comme un petit trésor que je rangeais précieusement avec mes autres...ah ben non, tout seul vu que je n'avais pas d'autres tubes de rouge..

Mais encore fallait-il assumer de porter cette couleur. Eeeeh ben ça mes ami(e)s, c'était pas gagné!! Je ne l'ai JAMAIS porté en dehors de chez moi. Quel gâchis.
Mais quatre ou cinq ans plus tard je l'ai toujours: j'ai du mal à jeter les "souvenirs".

(et là je sais pas vous, mais moi je suis partie me faire un truc à bouffer parce qu'il commence à être long cet article..)

Et puis Yves Saint Laurent à sorti ses Vernis à Lèvres. Et entre temps, je commençais à avoir une certaine quantités de blogs dans mes favoris...alors j'en ai entendu parler, j'en ai vu des swatches, et des re-swatches, et des "c'est une tuerie", "c'est révolutionnaire", "si y'a un produit lèvres à avoir c'est celui là". Hein? Pardon? répétez moi ça?!?
Le déclic. 

Pour la première fois je me suis rendue dans mon Sephora dans le but de tester un rouge à lèvres. Et de repartir avec.



J'ai du passer vingt minutes à tous les tripoter, à me tartiner les mains de toutes les couleurs disponibles, à dire "non merci je regarde :) " aux trois Sephorettes venues me proposer leur aide. Et quand l'une d'elles est venue me proposer du coton et du démaquillant pour  me nettoyer la main et le poignet (ça vous montre un peu l'ampleur des dégâts), je lui ai fièrement dit que je voulais "celui là, le Rose Babydoll".

Et celui là, il n'a pas squatté le fond du tiroir. Je vais vous dire pourquoi: le confort et la tenue.

Ben oui, parce que ce que je ne vous ai pas dit, c'est qu'il y a un truc qui me gonflait par dessus tout avec les rouges à lèvres: leur manque de fiabilité. Tu le poses, ça coule, ça vire, ça migre, ça transfère sur ton mec, sur tes dents (aaaah tu comprends mieux la première photo maintenant hein?!) ça disparaît, faut en remettre, mais pas sans miroir. Une foutue perte de temps. 

Mais avec les Rouge Pur Couture Vernis à Lèvres Glossy Stain Yves Saint Laurent (plus long encore!!), c'est le pied. J'ai tellement kiffé (ça y est, je sombre dans les expressions qui craignent..) que j'ai assumé la couleur. Et quand même, sérieux, ça c'est de la couleur quoi, c'est pas un petit nude de débutant: ça pète, ça claque, ça défonce. Et ça tient. 

Je l'ai porté dedans, dehors, toute seule, au milieu de la foule, au supermarché, à Londres, en pleine cambrousse...c'était le début d'une obsession: j'avais du retard à rattraper. Toutes ces années sans rouge à lèvres ça justifie un mega craquage de slip, non?! 
En l'espace de deux ans j'ai acheté je ne sais plus combien de rouges à lèvres,et évidemment, j'ai offert de nombreux petits frères à mon précieux Rose Babydoll (constatez par vous même...).

Aujourd'hui je peux l'affirmer sans conditions: les lèvres colorées, j'assume. Tant que ça ne jure pas avec mon teint ou avec le reste de mon maquillage, je me peinturlure les lèvres avec joie dès que j'en ai l'occasion (changer de rouge à lèvres trois fois dans la journée c'est pas trop hein rassurez moi?! haha)

Et vous, à quel âge avez vous commencé à mettre du rouge lèvres? Quels sont vos pires souvenirs liés à ce petit tube?