jeudi 30 avril 2015

# Anti Wishlist # Ces produits dont je ne veux pas




Bon, ne nous méprenons pas, si c'est gratos, je les accepte volontiers. Vous trouvez ça un poil hypocrite? Maaaais non..c'est juste que j'ai pas envie de dépenser un centime dans ces trucs, voilà tout! Et je vais vous dire pourquoi.

Il y a des produits, comme ça, dont tout le monde parle, que tout le monde veut, que tout le monde adore, et moi, y'a un truc qui me dérange là dedans des fois. 
C'est vrai que je cède souvent à l'appel d'une nouveauté soit disant révolutionnaire qui va se vendre aussi vite qu'un stock de donuts à la sortie d'un camp pour jeunes obèses américains, mais certains trucs me laissent de marbre, faute de pouvoir m'émoustiller.






Je pense aussi que le fait de lire plusieurs dizaines de blogs, et regarder tout autant de youtubeuses nous vanter tel ou tel produit influence nos achats de manière non négligeable. Enfin, sauf les fois où tu pourras voir le même produit présenté par cinquante blogs différents en l'espace d'une semaine, parce qu'elles l'ont reçu, et que la stratégie marketing se base plus souvent sur ça que sur les pubs dans les magazines maintenant. Non, ça, en plus de me gonfler sérieusement, ça ne me poussera pas à l'achat.
Mais ce n'est pas forcément ce dont il est question aujourd'hui. Ces produits dont je ne veux pas, ils n'ont obligatoirement pas envahi la blogosphère tous en même temps comme les restos japonais ont proliféré en France dès que les sushis se sont retrouvés à la mode, non, des fois, ça s'est fait lentement, sournoisement...comme un buzz au ralenti qui ne s’essoufflera jamais. JAMAIS.




 
Les fameux Lip Pencil de Nars...
Alors vous allez me dire "geeeeeeenre t'en veux pas de ça?! Ouaaaais allez laisses moi rire va!!!"
Ben non, j'en veux pas. Je ne dépenserai jamais un kopeck dans cette belle connerie. Et je ne dis pas "belle" et "connerie" sans réfléchir. 
Je sais: le produit en lui même est une tuerie. La tenue, la pigmentation, le confort, le rendu...et tout le blabla habituel qui te ferait passer n'importe quel rouge à lèvres pour une tapette à côté de ce crayon.
Mais voilà le problème. C'est un crayon. 
Un crayon bordel!
Alors attention, j'adore les Chubby Stick, et certaines des "imitations" qui sont apparues après la folie Chubby (ouais, là aussi j'ai cédé au bout d'un moment...pas hypocrite que je disais?! tssss). Mais un Chubby, c'est quoi? Une mine qui se twiste. Qui monte et descend dans son tube en plastique. Le pied quoi. Parce que les Lip Pencils, ils se taillent....Mais merde!! Je ne comprends pas qu'on puisse sortir un produit aussi bien, et aussi cher, en format crayon qui se taille!! Tu gaspilles, t'as jamais le taille crayon adapté exactement au bon diamètre avec ces jumbos, et j'en passe... Pour moi, c'est rédhibitoire.  
Et pourtant j'ai bavé devant deux ou trois couleurs, que ce soit en Velvet Mat, ou en Satin, mais non, le crayon qui se taille, c'est juste plus possible.





Les brumes corporelles Victoria's Secret.
Alors là je vais pas me faire des ami(e)s, je le sais, parce que ce truc a développé chez certaines personnes une sorte d'engouement à la limite de la vénération. Mais on ne peut pas être d'accord avec tout le monde et on est toujours un con pour quelqu'un (pour beaucoup, en ce qui me concerne, mais je le cherche bien aussi. Ha!) 
Je ne sais pas comment c'est parti, mais je les ai vues pointer le bout de leur pschitteur parfumé petit à petit, en voyant certaines les ramener comme des trophées lors de hauls américains ou anglais, ou passer par des sites qui les revendent une fortune..Bref. C'est quoi le truc là sérieux?
Je ne vois clairement pas l'intérêt de ce produit... à part le plaisir me direz vous? Oui, mais moi j'aime me faire plaisir en bouffant un gros pot de faisselle de chèvre et c'est pas pour autant que c'est devenu un phénomène de mode! (tu m'étonnes..) 
Ici, j'ai vraiment l'impression qu'à force de matraquage, ces brumes sont devenues quasi indispensables, et moi, j'en ai déjà assez avec l'odeur de mon gel douche, lait hydratant, et parfum, sans avoir en plus envie de me vaporiser un truc chimique partout sur le corps. 
C'est ça en fait: je ne comprends pas. Surtout que quand on dit "brume corporelle" à une fille qui est un tant soit peu familière avec la blogosphère, elle répondra "Victoria's Secret?" Ouais, 90% du temps, on parle de Victoria's Secret (ou éventuellement de Bath & Body Works...mais c'est un autre débat...). Pourtant ils n'ont rien inventé, mais ils ont le monopole du phénomène, c'est impressionant. Et moi je dis non merci.




Blush ou  Bronzer Too Faced. 
Mais pourquoi donc ne serais je pas attirée par ces produits qui ont affolé tout le monde?
C'est vrai, il paraît que ce sont des produits géniaux..
Mais ils sont en forme de coeur bordel...
D'abord, on a eu droit au coeur en carton, le blush, décliné en plusieurs teintes, et tout le monde les montrait, tout les monde les voulait, tout le monde les a achetés (d'où le dupe Make Up Revolution, qui a exactement la même gueule. Ça te montre l'ampleur du phénomène)
Et puis récemment, le bronzer/blush en forme de coeur (et rebelote!) avec en plus des noms inspirés de couples venant de séries que je ne porte absolument pas dans mon coeur (ha! quelle ironie), me donnant plus envie de vomir que de faire "gniiiiiiiiiiii c'est trop cuuuute je les veux trop! huhuhu" 
Ben ouais, qu'est ce que tu veux, moi, les coeur, c'est pas mon délire. Je préfère encore un packaging noir tout simple tout con qu'un putain de coeur (et en plus s'il est rose, c'est le pompon). Trop cul cul, merci bien. Quitte à prendre du cute, je préfère encore aller taper dans le stock de Paul & Joe ou Etude House, j'ai l'impression d'y retrouver un tant soit peu de second degré qui me sied mieux (enfin, ça, c'est l'interprétation que j'en fais hein)
Alors des fois, je peux avoir de vraies réactions de jouvencelle rougissante devant certaines nouveautés, et me retrouver à deux doigts de me faire pipi dessus en couinant d'hystérie face à un blush, ce ne sera pas devant un truc au packaging prout prout. C'pas mon truc, c'est tout.





Le fameux, mais non moins décrié masque révolutionnaire Glam Glow, et tous ses petits frères.
La première fois que j'au vu ça, je me suis arrêtée sur ce qui pourra être appelé par la suite "ce qui m'empêche d'acheter ce truc": le nom, et le prix.
J'ai bloqué. Mais blocage complet.
50 boules pour un petit pot de masque que "soit disant toutes (ouais, allons y gaiement, on exagère à peine) les stars utiliseraient parce que c'est une révolution pour ta peau de pauvresse (si t'étais pas une pauvresse tu le deviendras après avoir claqué tout ton argent de poche là dedans, crois moi. Mais t'auras la même peau que Beyoncé photoshoppée, ça en vaudra la peine)
Et puis ce nom..je sais pas pourquoi, mais dès que je l'ai vu, je me suis dit que c'était typiquement le truc que tu pourrais retrouver au téléachat terriblement mal doublé que tu peux regarder sur cinq chaînes en même temps lors d'une insomnie bien mal tombée. Ça puait l'attrape couillon.
Mais le problème, c'est que j'ai quand même fini par tester ce masque là (ouais, le Thirstymud, comme sur la photo, j'lai pas choisi pour rien t'as vu ça?!) parce que deux fois de suite Sephora m'en a envoyé un échantillon alors que j'avais surement du choisir autre chose comme un parfum à la con mais que tu as rarement les échantillons que tu demandes (ou c'est juste moi?) Et je l'ai trouvé foutrement efficace. Bravant toutes les contre indications pour peau grasse ou sensible ou je ne sais quoi, je l'avais même laissé poser toute la nuit, et le matin...Beyoncé dans le miroir mon gars!
Enfin, juste le temps de se désembuer les yeux et de se rendre compte que Beyoncé sur ta peau faciale peut être, mais plus bas...surement pas. Bref. 
Oui, ça marche super bien. Oui, ça m'a bluffée. 
Mais non...50 euros pour un masque avec un nom raccoleur et ringard comme on en fait plus et qui doit surement avoir son équivalent là, quelque part, et pour moins cher, je ne peux pas...



Il doit y en avoir d'autres, c'est certain. Et je vous avoue que j'ai sûrement du craquer pour des choses qui me faisaient dire "non non non" et après avoir lu et vu articles et vidéos ont fini par me faire dire "oh ouiiiiiiiiiiii" (oui, ce "oui" là) mais je suis pas qu'une raleuse hypocrite, et je vous en reparlerai. Je me confesserai, c'est promis.


Et toi, est ce qu'il y a des produits qui semblent n'affoler que les autres et pour lesquels tu ne craquerais pour rien au monde? Vas y, tu peux cracher tes critiques en commentaires, je n'attends que ça (j'adore ça)




mardi 21 avril 2015

C'est la troisième et dernière fois que j'me mets à poil, promis.




Et moi qui pensais ne jamais céder à l'appel de la Naked 1. Ben ouais, franchement, quand t'as la 2 et la 3, t'as assez de fards nude pour deux vies, alors pourquoi vouloir dépenser une somme indécente dans une énième déclinaison de fards que personne à part toi n'arrivera à différencier une fois posés sur tes yeux?
Ben parce que c'est pas les mêmes!! Rooooh mais c'est dingue quand même, ça se voit non que c'est pas du tout la même chose d'une palette à une autre!! Faut être aveugle pour pas voir que la différence est énooorrrme!!
Ça, c'est ce que j'aurais pu dire à mon mec s'il avait décidé de se risquer à remettre en question mon envie pressante de compléter cette trilogie Urban Decay. Mais comme il ne l'a pas fait (soit il savait que c'était une perte de temps, soit il en a rien à foutre, soit je le terrorise. J'opte pour la 3ème proposition. C'est que j'suis pas une meuf facile à vivre), c'est à vous que je viens en parler.






Voilà, ça y est, j'ai les trois Naked.
Çà vous fait une belle jambe hein?!

Je comprends.. Parce que franchement, si y'a bien un produit qui a encore plus affolé la blogosphère que la mode de se teindre les poils de la chatte en rose (comment ça ça n'a affolé que moi?!) ces dernières années, c'est bien la palette Naked.
La Naked 1.
Puis la Naked 2.
Puis la Naked 3.

On nous en a rebattu les oreilles sans arrêt. Les revues, les swatches, les tutos, les dupes, les fake de Naked 4 en avant première...Bref, tout ça pour vous dire que je ne vais pas vous présenter ma dernière acquisition comme n'importe qui aurait pu le faire (pas que le faire à ma manière soit plus judicieux, mais c'est pas la 1ère fois que je me lancerai dans un truc douteux donc..) à grands coups de descriptions de fards, ou de critiques plus que novatrices (oui ça fait des chutes si t'en mets trop, oui ça tient super bien du matin au soir, et oui c'est hyper pigmenté, merci, on le sait)
Je vais vous raconter mon histoire avec les Naked, c'est tout.







J'ai commencé avec la Naked 2.
A l'époque, la Naked 1 avait déjà beaucoup fait parler d'elle, et la 2 était sortie depuis quelques mois.
Et moi, sans savoir pourquoi, les palettes, ça me plaisait pas, je préférais acheter des fards mono, et exclusivement chez Sephora. Aaaaah les ptites boites noires, qui remplissaient mes tiroirs MU comme des jetons de casino, j'en ai eu une tripotée.
Et puis un jour, j'ai eu envie de céder, j'ai eu envie de faire du vide, et de m'offrir une palette "valeur sûre" qui me permettrait de me maquiller différemment mais "naturellement" (la couleur, c'était juste hors de question en ce temps là pour moi..), le tout dans l'optique de n'avoir besoin que de celle là, de virer tous les monos, et de ne pas avoir à racheter de fards avant un bon bout de temps (non mais je régulais clairement pas mes achats de la même manière à l'époque...je me demande comment j'ai pu me trouver crédible)

Je n'ai pas mis longtemps avant de me dire que la Naked d'Urban Decay était LE meilleur choix.
Mais y'en avait deux. Et pas vraiment sensible aux sous tons froids ou chauds de l'une ou de l'autre, moi, ce qui m'a faite trancher, c'est le packaging.





Velours potentiellement dégueulasse au bout de deux jours , fermeture aimantée un peu lègère, contre coque rigide et rassurante.
Je suis repartie avec la Naked 2. Bam. Comme ça. Sans chercher plus loin. Le contenu devait être joli de toute façon hein!

Puis je l'ai apprivoisée et je me suis dit "ça y est, j'ai plus besoin de rien, j'ai trouvé la palette qui m'accompagnera toute ma vie, mais comment j'ai fait pour vivre sans ça!?!"

Ha. Mais laisses moi rire. En ouvrant la Naked 2, c'est pas la palette de mes rêves que j'avais dévoilée, mais la palette de l'enfer. L'enfer de l'addiction qu'elle a réveillée.
Ouais, quelques années plus tard, je me rends compte que tout avait commencé là en fait..






Et puis la Naked 3 a été annoncée. 
Et je l'ai attendue comme le messie. carrément. Entre temps, même l'Homme avait compris que c'était pas juste une histoire de maquillage ces trucs là, et alors qu'il avait vu l'info, il est venu me dire "ah j'ai vu qu'ils allaient en sortir une 3 de ton truc Naked là!". J'étais sur le cul quand il m'a dit ça. 
Du coup à chaque fois que je me trémoussais d'impatience en attendant le Jour J je pouvais lui dire "mais j'attends la naked trooooois!!" histoire de justifier mon excitation pourtant injustifiable (ouaais, jsuis pas malhonnête au point de dire que c'est normal d'être à ce point impatiente pour un truc pareil, faut pas déconner)

Je l'attendais tellement que je ne me suis même pas demandée si l'esprit rosé de ce troisième opus allait me plaire. Je l'ai achetée. Point barre.






J'aime beaucoup cette Naked 3, mais....boaaaaarf c'est pas le grand amour tu vois!? C'est pas vers elle que je me tourne quand je ne sais pas comment me maquiller, mais vers la Naked 2. Ou la Chocolate Bar de Too Faced.
Baah oui, entre temps j'ai aussi succombé à d'autres palettes, chez Too faced, Sleek, The Balm...et malgré ça, j'avais comme cette impression que cette Naked 1, on en avait pas fait tout un foin pour rien. (ceci n'est pas valable pour tout. Par exemple, ce n'est pas parce que tout le monde dit que Michel Drucker est incontournable que c'est forcément vrai.)

Mais là on parle de fards à paupières, et moi, les teintes chaudes et séduisantes de la Naked 1 commençaient sérieusement à me titiller là où en temps normal un fard à paupière n'est pas censé te titiller. Non, je parle pas de l'endroit où Ragnar vient me titiller dans mes rêves, je parle de titiller le morceau de mon cerveau qui me pousse à l'achat, jour et nuit, sans arrêt, comme une obsession..
Une obsession qui a duré quelques mois..







Jusqu'au jour où, ne sachant que faire de mon bon de -25% chez Sephora (oui, je sais bien de quoi ça peut avoir l'air de dire un truc pareil..mais c'est vrai...Quand je dis que je suis irrécupérable), je suis partie en mission, me disant "si je trouve rien de jouissif, je soulage mon envie de Naked 1"

Vous me voyez venir là...j'y suis allée, rien ne m'a emballée, je suis repartie avec la Naked 1. 
"Il vous faut un emballage cadeau?" Ouais euh non non merci quand même j'irai pas jusque là...

Puis j'ai pu voir de mes propres yeux ce que contenait ce petit écrin en velours précieux (t'as vu comme je lui crache beaucoup moins dessus au velours là?! J'suis pas objective c'est tout.)




swatches tordus, mais swatches quand même!


Bon, j'avoue, quand t'as déjà la Naked 2, et la Chocolate Bar de Too Faced, t'as pas vraaaaiment besoin de la Naked 1. Tout est une question de déclinaison.
Mais c'est bien là le problème. C'est comme pour un rouge à lèvres rouge. On aura beau me dire "mais t'en as déjà un de rouge!!" Je pourrai répliquer du tac au tac et tac dans ta gueule que le rouge orangé, le rouge brun, le rouge rosé, le rose rouge et le rouge sheer aux irisés dorés c'est pas la même chose. Et c'est aussi valable pour le marron caca sur les yeux. Pareil.

Alors je me suis maquillée je ne sais plus combien de jours d'affilée avec cette Naked 1, mais même si les fards sont tous beaux , forcément, l'engouement n'est pas le même, j'ai des km au compteur (ou comment passer pour une vielle salope en l'espace de quelques mots. Non, je parle toujours de maquillage là, pas de ma collection de bites, qui ne regarde que moi, ou que j'essaie d'oublier, parfois selon les modèles...Bref.) (et ça c'est encore le truc qui va m'attirer des visiteurs bizarres sur le blog)







Mais je suis ravie de posséder les trois. Et je dirais même que les jours où je ne sais pas comment me maquiller, j'hésite entre ma grosse favorite, la Naked 2, et la Naked 1, et comme je n'en suis pas encore au point d'hésiter entre ma Vice 2 et ma Vice 3 en temps de grand désespoir, je dois vous avouer que je suis bien contente d'avoir un gros choix de fards neutres, qui permettent de se maquiller discrètement ou grassement, en sachant dans les deux cas que ça tiendra des heures sans bouger parce que Urban Decay fait de la bonne came quand même, ça vaut le coup de le repréciser, même si on l'a déjà entendu des centaines de fois.

Du coup je ne sais pas si je dois avoir peur ou pas, quand je pense à cette éventualité...
Une Naked 4.





Parce que engouement inter gallactique oblige, après avoir fait faire pipi dans la culotte de millions de fans en annonçant les sorties successives des Naked 2 et 3, forcément, la Naked 4, ça s'envisage.
Pour avoir vu des soit disant photos de la palette en question sur le net (ça pue le fake ou pas cette histoire?), laisses moi te dire que si elle contient bien ces nuances de bleu, violet et vert plutôt situées du côté froid du monde complexe des sous tons, moi je veux bien me dire que finalement, c'était pas la troisième et dernière fois que je me mettais à poil (naked/tout nu...ouais je sais que c'était foutrement nul, mais faut bien trouver une intro qui me ressemble non?! Nul. C'est tout moi. Ha!)

Je viens à peine de commencer à me lasser d'utiliser la Naked 1 au quotidien, et je m'emballe déjà à l'idée qu'une 4ème puisse venir agrandir ma collection. On est pas dans la merde...


Et toi, tu connais ces Naked? T'en as combien? Une? Deux? Trois? Rien à foutre? Et si la 4 sort, tu te jetteras dessus comme moi une morte de faim?

lundi 13 avril 2015

Et après celle là, j'arrête?



27 fois que je vais la chercher dans ma boîte aux lettres. Et sur ces 27 fois, plus de déceptions que de "Gniiiiiiii!! Mais haaan putain c'est trop bien çaaaa!!" Du coup, il y a quelques jours, j'ai commencé à faire la grimace en pensant à mon abonnement Birchbox. Tu sais, un peu comme quand on te dit "on se mange une salade ce soir?" alors que toi tu voudrais juste t'enfiler un kilo de coquillettes/jambon avec plein de beurre et de fromage: tu fais la grimace, tes commissures se courbent vers le bas, et les bienfaits de la salade, ils peuvent bien aller voir ailleurs si j'y suis.
La Birchbox, c'est pareil. "Tu veux la recevoir le mois prochain?" Commissures vers le bas. Bof quoi. Ouais, parce que les bienfaits de la Birchbox pèsent de moins en moins lourd sur la balance, et tu te demandes si tu préférerais pas dépenser tes 13 euros mensuels en coquillettes du coup.

Alors je pèse le pour et le contre. 
Ce que j'aime, c'est la surprise. J'aime recevoir des choses auxquelles je ne m'attends pas, que je ne connais pas.
Mais d'un autre côté, ça peut aussi se retourner contre toi: je reçois des choses dont je me fous complètement, que je n'aurais sûrement jamais acheté, et que je n'utiliserai peut être même pas.

C'est tout à fait ce que la box d'avril m'a confirmé. 







Le contenu est pas dégueulasse, mais concrètement, c'est pas mega excitant. 
Pourtant tout me plaît. Ouais, là je te le dis comme ça, direct et sans détour: j'aime tout ce que j'ai reçu. Mais après 27 box, je commence à être un peu blasée, je connais la formule par coeur, et même si la composition est complète, c'est toujours la même rengaine, et quand je reçois mon carton Birchbox, c'est avec un "ah. Tu es là toi." que je l'accueille, et plus avec un "ouiiiiiii tu es enfin làààà!!" (quoi que j'ai jamais du l'accueillir comme ça non plus, faut pas déconner, mais tu vois c'que j'veux dire)





Pourtant ce mois ci on pouvait choisir la couleur du vernis qu'on allait recevoir. Du coup, moi, tu m'assures que je vais recevoir un vernis, tu me prends par les sentiments, je frétille d'avance.
J'ai choisi Rambla, et Rambla j'ai reçu. Typiquement le genre de couleur que j'aime mais qui est terriblement difficile pour la fille pas douée que je suis à prendre en photo: le corail presque flashy qui passe du orange au rose selon la lumière. 
Mais j'ai pu tester un vernis Lola Barcelona (marque inconnue au bataillon) en full...euh...non non, même pas en full size! Ici: 8ml, et le full size en fait 11. Sérieux quoi... Enfin je sais pas, pour moi, fabriquer un truc 3ml moins gros pour une box , ça revient cher non?! Brrrref. 
Le vernis sèche super vite, et est très brillant, mais il est un peu "patchy" quand on le regarde de plus près une fois sur l'ongle. Pas mal. Presque assez bien pour me convaincre de rester abonnée.


Vernis Lola Barcelona - 8ml / full size 11ml 10 euros




Une miniature d'un lait pour le corps Garancia! Ouaaaais!! Celui que j'avais vu dans certaines revues il y a quelques mois, que moi je n'avais pas reçu, et que j'aurais voulu recevoir.
Je ne peux pas râler: je le voulais, je l'ai eu. 
Parce que Garancia, j'adore. 
Et ce lait pour le corps, il sent teeeellement bon...(la rose?), et pénètre vite fait bien fait, et laisse la peau douce et soyeuse et...ouais, bon, ça va, je vais pas lui lancer des fleurs pendant 30 ans non plus, y'a que 15 ml, et j'ai une grosse surface à hydrater, conclusion: ce n'est pas le produit qui aurait du bénéficier de la plus grosse miniature dans cette box.

Formule Ensorcelante Anti Peau de Croco - Garancia - miniature de 15ml / full size de 125ml 23 euros





Un shampooing brillance, du genre assez naturel, qui aurait le don de détoxifier et dépolluer le cuir chevelu. Baaaaah écoutes j'ai envie d'te dire pourquoi pas!!! Allez, même si l'odeur menthe poivrée et eucalyptus me freine un peu, je l'utiliserai avec plaisir. (tout ça pour dire que j'ai pas encore eu envie de le tester parce qu'en fait je trouve que ça pue le dentifrice ce bordel, et que j'attends d'être en rade de shampooing et d'être obligée de m'en servir pour le déverser sur ma maigre chevelure)
Après, je ne peux pas dire que les choix en matière de produits capillaires de Birchbox me déplaisent, parce que dans tout ce que j'ai racheté en full size après les avoir testés, il doit y avoir 50% de produits cheveux....argument pour ou contre? On verra après le test du dentifrice pour cheveux.

Shampooing Ultra Brillance Hip - miniature de 30ml / full size de 200ml 19 euros.






Un exfoliant pour les lèvres...quand j'ai vu ça, je me suis dit "la bonne blaaaague!!" 
Non parce que franchement, je sais que si t'as du sucre et du miel dans ta cuisine, t'as un exfoliant pour les lèvres. Et en plus, même si j'ai du miel et du sucre dans ma cuisine, je me suis jamais exfolié les lèvres...alors ton petit tube d'un truc que tu mets sur les lèvres et que tu dois rincer ensuite. RINCER. Merci bien. 
Et puis j'ai regardé mes lèvres. Et je me suis rappelé qu'une semaine sur deux, elles en sont au point où tu peux les peler à la pince à épiler tellement elles sont sèches et abîmées. Alors tu sais ce que j'ai fait? Direct après avoir trouvé ce tube dans ma box, je l'ai testé. 
Et j'ai aimé ça. Enfin, j'ai aimé l'effet. Pas l'odeur. Ça pue. Je saurais pas te décrire l'odeur, mais ça pue.
Mais ça laisse les lèvres douces, sans les décaper violemment.
Et tu sais quoi? Le tube fait 15ml, alors que sur l'eshop tu peux acheter un pack exfoliant et serum ou chaque tube fait 10ml. C'est la 1ère fois que je reçois un truc plus gros que le full size! Sans déconner oh! 
Mais du coup, même si ça fait plaisir, tu te dis qu'ils sont pas super cohérents chez Birchbox: tu reçois un tube de lait pour le corps aussi gros que le tube d'exfoliant lèvres, qui en plus, est encore plus gros que le full size. La logique? Aucune. Et je ne parle même pas de ces échantillons de 5 ou 10 ml que tu peux recevoir des fois..et en 27 box, c'est arrivé, crois moi. Bon argument pour arrêter ou pas? Mhmmm...moi je sais.


Befine Lip Exfoliator - tube de 15ml / full size de 10ml vendu en pack exfoliant + sérum 20 euros.

edit: autant pour moi..le tube d'exfoliant fait bien 15ml en full size..mais quand même, ça m'empêche pas de trouver certaines choses incohérentes. (la fille qui assume pas du tout son mea culpa)
 




Un flacon de 50ml d'eau nettoyante essentielle pour peaux hypersensibles et intolérantes. En plein dans le mille. Et je vais te dire, y'a pas que ma peau qui soit hypersensible et intolérante, mais c'est un autre débat...
Alors, en dehors du fait que ce soit plus proche du gel que de l'eau niveau texture, je dois dire que 50 ml, ça va, ils se sont pas foutus de notre gueule. ET y'a de l'eau de rose à l'intérieur...et ça sent bon...aaah..cette odeur de rose moi, ça me met dans tous mes états.
Et en plus je vais bientôt arriver à la fin de mon stock d'eau micellaire à la con (au bout de 4 flacons identiques d'un truc bof, tu peux te permettre du dire que c'est un truc à la con. Vive mon manque de résistance face aux promos imbattables) donc j'utiliserai ça avec plaisir, en attendant de trouver vers quel produit me diriger pour me démaquiller. Non parce qu'à 16,50 euros les 200ml, j'ai plutôt envie de trouver autre chose. 
Et puis ils disent d'oter l'excédent, sauf que moi, je me lave le visage après m'être démaquillée, alors je vois pas l’intérêt de foutre 16,50 euros dans un truc que je vais laver ensuite. 

Defence Tolerance - Eau Nettoyante Essentielle - Bionike - miniature de 50ml / full size de 200ml 16,50 euros.



Finalement, quand je regarde tout ça, je me dis qu'entre Birchbox et moi, c'est la routine, et comme dans un couple (attention, je te déballe le grand blabla là), la routine, ça peut tout foutre en l'air: soit tu fuis, soit tu fais en sorte de rallumer la flamme. Le problème, c'est que je peux pas faire semblant de revivre la passion du début si la box elle y met pas du sien tu vois? C'est donnant donnant normalement.
A moins que le problème vienne uniquement de moi....Mais honnêtement, entre nous, c'est un peu de sa faute aussi non?! Elle est pas irréprochable quand même...
Du coup je lui ai posé un ultimatum: je lui donne une dernière chance, elle peut rester jusqu'en mai, où elle devra me surprendre. Si au mois de mai elle ne me surprend pas, ce sera fini entre nous.
Mais je ne me fais pas d'illusions, je suis pas super optimiste, et je pense déjà à comment dépenser autrement ces 13 euros mensuels...et si tu pensais que j'allais te dire "un fard mac", ou une connerie du genre, crois moi, c'est pas l'envie qui manque, mais là, tout de suite, je me dis que 13 euros en plus dans le budget couches qui m'attend, c'est pas négligeable. 

Verdict le mois prochain du coup. Mais en attendant, n'hésites pas à me dire si tu penses que je devrais arrêter (y'en a que je vois venir...), ou continuer, ou en tester une autre...(quelle blague)



samedi 11 avril 2015

La wishlist que même un code -25% ne pourra jamais soulager...




Après mon article tout en joie du 1er avril (et c'était pas une blague, c'était sérieux. C'est nul hein?!), je me suis dit que pleurer, ça va un moment, et qu'il n'y a rien de tel qu'un bon rinçage d’œil pour effacer les traces salées qu'un article sur Alzheimer peut laisser.

Quoi que, devant certains de ces "spécimens", tu pleures...

En fait j'avais pensé faire cet...comment appeler ça, "un article"? Surement pas. On va dire cette chose.
J'avais pensé faire cette chose le jour où je me suis rendue compte que j'aimais bien aller voir les posts TFSA special sex symbols, et que je suis moi même obligée de constater que lorsque j'aime une série, il y en a forcément un là dedans qui n'est pas étranger au plaisir que je peux ressentir en regardant chaque épisode.






Bah ouais, j'suis une gonzesse, et même si je sais reconnaître et admettre ouvertement que "si j'étais lesbienne, je me la taperais bien" en voyant telle ou telle actrice, moi, ce que j'aime, ce sont les hommes.
Alors rien de constructif, juste de la futilité, et peu de blabla. Tu sais pourquoi? Parce que quand je vais aller choisir les photos pour illustrer cette chose, je ne vais pas avoir grand chose à dire, et que je suis très mauvaise pour inventer et retranscrire de nouvelles onomatopées.


RAGNAR LOTHBROK / VIKINGS





Bon, si t'es déjà venu(e) lire mes élucubrations bloguesques, t'as déjà du me voir mentionner ce Ragnar plusieurs fois..du coup, j'ai décidé de m'en débarrasser en 1er, parce que Ragnar, j'veux dire...on s'en doutait un peu quoi.. 
Mais putain j'ai eu un mal fou à choisir une photo, non mais regardes!!!  Ouais, je sais, je me mets en mode totale groupie là, mais sérieux, moi je le trouve bandant ce Ragnar (ouais, moi je parle de ça comme un mec), mon idéal en fait...


JAX TELLER / SONS OF ANARCHY





Oh.My.Fucking.God. Si y'en a un qui donne envie de chevaucher autre chose qu'une Harley c'est bien lui (pas que j'aie une Harley hein, mais tu vois ce que j'veux dire...)
Bon, une fois de plus, une photo, c'est pas représentatif, du coup, PAF! 
Ceci dit j'adore la série, et LE beau gosse n'est pas le seul à me donner sueurs froides. Parmi les autres personnages, y'en a deux qui peuvent te faire comprendre que moi c'que j'aime, c'est les gueules, les visages qui ont du charactère, ce qui leur donne du charme.
Par exemple, Chibs, ou Opie:



Et je te parle même pas de l'accent écossais de Chibs..mhmmm....



DARYL / THE WALKING DEAD





Je sais bien qu'il n'est pas du gout de tout le monde mais qu'est ce que vous voulez, pour moi, ce mec là, il pue le sexe..c'est tout. Et même si au fil des saisons on voit de moins en moins ses yeux, moi, en cas d'invasion de zombies, je veux me casser avec le même pour tenter de survivre. La virilité, le mystère...ouais, moi j'en veux.


HANNIBAL LECTER / HANNIBAL





Alors vous allez me dire "comment peux tu être attirée par une gueule pareille, surtout que le mec, c'est un tueur cannibale!!"
Mais il dégage quelque chose de froid et de fascinant qui m'attire...c'est comme ça...il a la classe, et un charisme incroyable, et ça, ça vaut toutes les belles gueules du monde.
Evidemment, son rôle joue beaucoup dans le fait qu'il puisse dégager ces choses là, mais pas seulement, jugez par vous même.


HARVEY SPECTER / SUITS







Rrrriiiien à voir avec les autres. Celui là, il en fascine plus d'une.
Moi, avant, les mecs en costume, ça ne me faisait mais alors ni chaud ni froid. Et puis j'ai découvert Suits, et clairement, Harvey Specter en costume, ça te donne chaud. 


GANNICUS / SPARTACUS





Ouaaaaais je sais, c'est cliché: mega musclé, huilé, torse poil, moule burnes en cuir et grosse épée..
Mais moi j'aime ça. 
Avoue, franchement, il est pas dégueulasse non?
Et puis les autres étaient pas mal non plus dans la série...mais j'ai du faire un choix. En fait, même mon chéri sait que c'est lui "mon préféré", je l'ai assez saoulé avec mes soupirs à chaque fois qu'il apparaissait à l'écran. Mais c'est de bonne guerre, parce que des culs et des seins de salopes antiques y'en avait plein aussi.


ERIC NORTHMAN / TRUE BLOOD





A croire que j'ai basculé du côté "évident" et que j'ai oublié mon attirance pour les vraies gueules au charme atypique...mais bon, Eric Northman quoi..
Franchement, si tu connais True Blood, est ce que j'ai besoin d'en rajouter?
Non.



Allez, je pense que je vais arrêter là. Pas que ça me mette dans tous mes états (quoi que...) mais je pense avoir fait le tour de la question niveau séries. 
Et puis les articles futiles, ça va deux minutes hein! (comme si ce que j'écris d'habitude était plus avancé intellectuellement parlant..)
Mais dis moi, tu t'y retrouves un peu dans mes goûts? Ou tu te demandes franchement comment je peux être attirée par tout ça?




mercredi 1 avril 2015

Alzheimer?! Ça n'arrive qu'aux autres.



Aujourd'hui, j'oublie un peu mes artifices de beauté, et je parle sérieusement. Je veux dire, pas sans humour, ni vulgarité (quoi que ça va être un peu tendu pour l'humour là, non?!), pour te parler d'un sujet qui me fait du mal. Ouais, encore plus mal que ne pas pouvoir mettre la main sur un putain de rouge à lèvres en édition limitée, et encore plus mal que des hémorroïdes (tentative d'humour n°1. Ça passe?! Enfin avec les hémorroïdes ça a toujours du mal à passer alors bon...rooooh...)


J'ai tourné et retourné ce sujet dans ma tête des centaines de fois avant de me décider: en parler sur mon blog? Ou ne pas en parler?
Parce que je fais partie de ces personnes qui ne montrent pas leur gueule sur le net, mais qui peuvent aborder des sujets personnels tout en essayant de s'assurer un maximum d'anonymat.
Ouais, je vous avais dit que je perdais mes cheveux, et que ma gueule faisait partie de la team rosacée, non sans lâcher quelques grosses larmes. Aujourd'hui je vais vous parler de ma mamie. Et ce ne sera pas sans larmes non plus.


Je pense faire ça de manière chronologique, et si ça vous paraît un peu froid comme introduction, c'est juste que la suite sera personnelle, voire intime, et que je ne sais pas si j'accepte réellement de dévoiler certains détails qui ne concernent pas seulement mon ressenti mais aussi l'évolution de la maladie chez une personne qui n'a rien demandé.




source can stock photo .fr



Ma mamie, elle s'est bien occupée de moi. A chaque fois que je me suis retrouvée avec elle, et mon papi (oui, je ne dirai pas "grand mère" et "grand père", pour moi c'est papi et mamie), c'était...comment vous résumer ça...avec du recul, je vois ça comme une bienveillance sans limite, parfaitement bien orchestrée et ultra bénéfique pour mon éducation.
Pas très attendrissant vous me direz? Mais même si ma mamie et moi on  a jamais été comme les deux doigts de la main, à vivre une relation fusionnelle comme certaines personnes peuvent l'expérimenter, je l'aime ma mamie. Elle est super.


Dans la famille, on commençait à se rendre compte, il y a quelques années de ça, qu'elle commençait à sérieusement radoter, ou à "perdre la tête".
Sur le coup, tu te dis, c'est l'âge, c'est normal.
Ses anecdotes on les connaissait par cœur, et on rigolait de la voir les répéter trois fois en deux heures.


Le jour où j'ai pris une grosse claque dans la gueule, la première, c'est lorsque, étant à quelques centaines de km, j'ai passé un coup de fil pour leur souhaiter "bonne année".
Au milieu de la conversation, elle s'est mise à me vouvoyer, elle ne savait plus à qui elle parlait. Elle ne me reconnaissait plus. Quand j'ai raccroché, je me suis sentie désemparée comme jamais. Là, je savais qu'on venait de franchir un point de non retour, et ça m'a déchirée en deux.


C'était il y  a quatre ou cinq ans. Et pendant les années qui ont suivi cette première claque, je m'en suis pris d'autres. pas autant que ceux qui la voyaient au quotidien tout de même. Parce que finalement, la dégradation, on me l'a rapportée, je ne l'ai que très peu vue de mes propres yeux.


Je vous avoue que je suis restée un long moment avec le curseur clignotant au début de cette ligne, ne sachant pas si j'avais le droit de révéler certains détails qui témoignent de l'évolution de la maladie, mais pour ceux qui viendraient lire ces quelques mots, qu'ils connaissent les effets de cette saloperie, ou qu'ils ne les connaissent pas, je me sens un peu obligée d'y aller franchement, de vider mon sac. Parce que oui, c'est aussi, et surtout de ça qu'il s'agit, j'ai besoin de mettre tout ça par écrit, parce que finalement, je n'en parle pas, je garde tout ça pour moi, je le rumine, me forçant presque, des fois, à me matraquer le cerveau avec ces pensées juste pour fondre en larmes, juste parce que c'est tout ce que je peux faire, et que finalement c'est une souffrance bien moindre comparé à ce que ma mamie peut vivre. Surtout qu'elle ne s'en rend pas compte...


Elle a affirmé ne jamais avoir fait ci ou ça, alors que c'est un truc qu'elle a fait des dizaines de fois dans sa vie. Au début, elle l'affirmait même d'une manière agressive. Maintenant elle murmure juste "non" ou "je ne sais pas", ou "mhmm"
Elle se levait à deux heures du mat pour commencer sa journée, elle ne dormait pas, elle prenait ses repas à des heures pas possibles, pour finir par aller au lit à 17h. Elle ne se lavait plus. Elle mettait trois paires de pantalons en même temps, et quatre pulls. A une époque, je l'aurais entendue me dire "on dirait un épouvantail!" si c'est moi qui m'étais pointée habillée comme ça. Comme j'aimerais l'entendre me sortir ça..
Elle sortait se ballader dans le village en pleine nuit. Elle a perdu les clés de la maison plusieurs fois, quelque part, dans le village...Et mon papi, il n'en pouvait plus, il n'arrivait plus à la "gérer", il pétait un câble..


Pourquoi je parle de tout ça au passé? Parce que depuis février, ma mamie, elle est en maison de retraite, dans la partie sécurisée. Ben ouais, parce qu'elle a voulu s'échapper, elle voulait pas rester, elle voulait rentrer avec toutes les personnes qui lui rendaient visite.
C'est pour ça que dans un souci d'adaptation de sa part, on m'a conseillé de ne pas aller lui rendre visite trop tôt.
Puis d'y aller tant qu'elle était encore capable de me reconnaître.
Pas pour elle, parce qu'elle oublie avoir vu telle ou telle personne de toute façon...mais pour moi, parce que bientôt, ma mamie, elle sera là, mais elle ne sera plus là, vous voyez...


Ce week end, je suis allée la voir. Pour la première fois.
Entre temps on m'avait rapporté d'autres détails sur l'évolution de la maladie.
Le nuit, dans les couloirs de la maison de retraite, ma mamie, elle se baladait à poil, en se faisant dessus. Croyez moi, d'habitude, j'aurais sorti une blague pourrie pour faire passer ça plus facilement, mais j'en suis complètement incapable.
Elle allait prendre des objets dans les chambres des autres qu'on retrouvait dans sa chambre, détruits, déchirés, ou que sais je encore..
Je ne savais pas à quoi m'attendre en allant la voir. J'appréhendais..J'étais persuadée que j'allais fondre en larmes, surtout que mes hormones de femme enceinte ne sont pas tendres avec mes émotions.


Je n'étais pas seule, j'étais avec ma mère. Elle y va plusieurs fois par semaine, elle connait les lieux, elle sait comment faire, elle arrive à décrypter certaines variations de son comportement ou certains silences.
C'est pour ça qu'elle a pu me dire "qu'elle avait fait semblant" quand en arrivant, ma mamie a dit qu'elle ne me reconnaissait pas quand ma mère lui a demandé, en lui disant bonjour, si elle savait qui j'étais. C'est qu'elle a encore de l'humour faut croire! Faire semblant de pas me reconnaître alors qu'elle souffre d’Alzheimer. Même moi j'aurais pas osé la faire celle là.


J'ai passé la majeure partie du moment qu'on a passé là bas à la regarder dans les yeux, en souriant. Elle sourit beaucoup. Elle ne parle pas.
Là tu donnerais n'importe quoi pour l'entendre te répéter la même anecdote trois fois en deux heures.


J'ai commencé à avoir les larmes aux yeux quand, regardant autour de moi, la tristesse du lieu et de ses autres pensionnaires m'a explosé en pleine gueule. Et savoir que ma mamie elle vit là, qu'elle va s'y éteindre, lentement, sans qu'on ne puisse rien y faire, ça m'anéantit.


Ça m'a fait repenser à un déclic que j'avais eu quelques jours plus tôt. Alors qu'on était avec l'Homme en train de se taper deux ou trois épisodes de Sons Of Anarchy, un épisode de la saison 3 m'a fait un effet qu'on ne s'attend pas à ressentir devant SAMCRO. Gemma, prend la décision de mettre son père en maison de retraite, et lorsque je l'ai vu, errer dans la salle commune, le soir de son arrivée, j'ai regardé l'Homme, qui m'a regardée au même moment, sentant que ça allait "me parler", j'ai retourné la tête vers l'écran et j'ai éclaté en sanglots. Un flot de larmes, bruyant et tremblant, comme je n'en avais pas évacué depuis très longtemps, parce que ça m'avait fait réaliser ce que je n'avais pas encore intégré: ma mamie, Alzheimer, la maison de retraite, et pas d'autre solution de que la mettre là jusqu'à ce qu'elle meure sans qu'elle ne se rende compte de son état, et qu'on ne puisse rien faire d'autre sinon pleurer en la regardant disparaître, petit à petit.


Parce que finalement, cette belle merde qu'est Alzheimer, c'est ça, on sait que ça existe, mais on ne sait pas quand ça nous arrive.
Il y a quelques années, quand elle commençait à peine à montrer les premiers symptômes et qu'elle parlait encore, si j'avais dit à ma mamie qu'elle avait Alzheimer, je suis sûre qu'elle aurait pu me dire "Alzheimer?! Ça n'arrive qu'aux autres."